Clélia Delbarre

Après un voyage à Istanbul où elle eut un véritable coup de foudre pour la ville d’Istanbul, elle décide de placer la Turquie au cœur de ses études. Elle rejoint l’Ecole des hautes études en sciences sociales pour y mener des travaux de recherches sur l’histoire contemporaine de la Turquie et l’influence de la figure de Mustafa Kemal sur celle- ci. Elle s’inscrit à l’Institut national des langues et des civilisations orientales pour y apprendre la langue turque.

Elle a travaillé au Comité France-Turquie à travers le Prix littéraire France Turquie, assistant Kenize Mourad plusieurs années de suite pour l’organisation et la tenue de ce prix.